Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

La fin de vie comme intrigue

Résumé : Que fait-on du temps passé autour de celui va mourir et de ce temps même avec ceux qui resteront ? Sait-on ce qui se passe et ce qui passe ? Le mourir inaugure une temporalité sans précédent. Chaque fois inédite. La mort n'est pas la fin de vie Parce que le décès ne serait pas loin, faudrait-il s'organiser comme si la mort était proche ? Le décès est un moment, et l'on peut dire qu'on le constate en en disant l'heure précise. Mais la mort ne se résume pas à la cessation d'une existence. Parce que l'un d'entre nous va mourir, c'est un rapport à la mort qui nous implique. Le décès peut appartenir au registre des informations précises concernant un individu. Le rapport à la mort relève d'une durée particulière. Une expression s'est imposée : « fin de vie ». On peut alors penser que la terminaison de l'existence est en question et, qu'en experts, des spécialistes sauront dire les règles à observer. Un progrès pourrait apparaitre : on saurait mieux comment faire quand précisément, faute de connaissances, on ne sait plus que faire. Les gens sont démunis, il faut donc les aider. On dit beaucoup que la société d'aujourd'hui est en perte de repères. En ces moments particulièrement difficiles ne faudrait-il pas des bornes sûres, qui puissent orienter ? Voici le discours qui se répète et la demande que l'on fabrique. Il faut en effet comprendre que c'est bien une société qui produit l'idéologie de l'acteur capable de décision (et sa sociologie). Or c'est en précisant l'imprécisable, en repérant ce qui échappe, en excluant l'incertain, en expurgeant l'indécis, que l'on crée la société qui en demande encore toujours davantage (du repère, de la certitude, de l'ordre), au fur et à mesure que le maintien de l'ordre ne maintient en fait aucun ordre et que la logique managériale esquinte positivement les solidarités. Certes, l'on pourra dire que tout de même des personnes sont en fin de vie. Que cela est incontestable. Et que dans cette situation qui « aujourd'hui » apparaît à tout un chacun comme un « problème de société », il faut bien trouver des solutions. Elles seront d'autant plus bienvenues
Liste complète des métadonnées

https://hal-rnmsh.archives-ouvertes.fr/hal-02869011
Contributeur : Véronique Ham <>
Soumis le : lundi 15 juin 2020 - 17:42:07
Dernière modification le : mercredi 8 juillet 2020 - 03:43:07

Fichier

la fin de vie comme intrigue.p...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-02869011, version 1

Collections

Citation

Baudry Patrick. La fin de vie comme intrigue. Esquisse , EFCS-IUFM d'Aquitaine, 2019. ⟨hal-02869011⟩

Partager